Le Ghana s’engage à faire du français sa deuxième langue officielle – Ministre des Affaires étrangères

Le Ghana s’engage à faire du français sa deuxième langue officielle – Ministre des Affaires étrangères

A l’occasion de la séance d’ouverture de la semaine de la Francophonie 2019 à Accra, capitale du Ghana, sur le thème « Dites-le en français…s’il vous plaît », la ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, l’honorable Shirley Ayorkor Botchwey a déclaré que la décision de faire du français la seconde langue officielle du pays est une préoccupation majeure du gouvernement, et ceci, conformément aux priorités nationales.

C’est ainsi que dans le cadre d’une réforme générale du secteur de l’éducation, elle a réitéré les projets du gouvernement d’inclure la promotion de l’apprentissage du français dans les écoles primaires et à tous les autres niveaux d’apprentissage.

Elle a également laissé entendre que l’idée de donner la priorité à la langue française au Ghana est devenue encore plus nécessaire afin de renforcer les relations pour une meilleure coopération à tous les niveaux avec les partenaires francophones du pays.

La ministre des Affaires étrangères a toutefois regretté le nombre insuffisant d’enseignants du français dans le pays et le matériel d’apprentissage et d’enseignement limité. De ce fait, elle lance un appel à tous d’appuyer les efforts du gouvernement afin de relever ces défis.

Rappelons que le Ghana a signé le pacte linguistique avec la Francophonie pour un soutien technique amélioré et un renforcement des capacités en matière d’enseignement et d’apprentissage du français en 2018. Et selon la patronne de la diplomatie ghanéenne, cette initiative a marqué le début d’un processus historique visant à améliorer l’intégration régionale grâce au développement de la langue française dans tout le pays. « Nous pensons que l’enseignement et l’apprentissage approfondis du français profiteront au Ghana car nous sommes bordés par trois pays francophones; à savoir le Togo, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire », a-t-elle souligné.

L’honorable ministre des Affaires étrangères  et de l’Intégration régionale a également exprimé l’espoir que les ambassadeurs du Conseil de la Francophonie continueraient de soutenir avec leurs contributions au développement de la langue française et de la Francophonie au Ghana.

inusah@ghanabonjour.com    Tel: 0244616153

 

 

Posted in Daily News, news in french.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *